Haut en couleurs

Publié le par Odile

16h45, nous "garons " nos velos devant le poste frontiere vietnamien en ayant bien pris soin de descendre du velo au niveau de la barriere et de poursuivre a pied .



La, le jeu prefere des douaniers semble etre le billard. Mais nous ne derangerons pas les 3 douaniers de service car ils sont a leur poste.
L'un nous aide a remplir la paperasse, l'autre nous inscrit sur son grand registre et nous tamponne le passeport et le dernier nous demande si on est bien francais!
Mais aucune fouille comme nous l'avaient annoncee les 2 americains croises la veille .... peut etre gardent-ils ce traitement de faveur a leurs anciens ennemis ?
Quoiqu'en visitant le musee de Dien Bien Phu, on comprend que les relations franco-vietnamiennes n'ont pas toujours ete amicales, ni meme cordiales...!
En effet en 1954, les francais et les vietnamiens ont combattu lors d'une terrible bataille, celle de Dien Bien Phu. Cette bataille, dans l'horreur, n'a rien a envier a celles de 14/18 avec ses tranchees, sa boue, ses blesses et ses morts (bien sur par milliers) auquels il faut ajouter le climat tres propice au developpement des infections les plus diverses et a la proliferation de bebetes tres sympas comme les sansues, les serpents....
L'interet des francais dans cette bataille etait de preserver l'Indochine francaise et pour les vietnamiens de gagner leur independance.
Les vietnamiens ont gagne cette bataille et leur independance.
Et Dien Bien Phu, apres le siege de 39 jours et l'assaut des vietnamiens sur la colline A1 (point de vue strategique tenu par les francais), ca devait pas etre beau a voir!

Il est donc 17h, quand nous enfourchons nos velos pour degringoler sur 20 km .... sauf que ca remonte dans la descente ... et nous arrivons dans la plaine a 18h, soit une 1/2 h avant la nuit et il nous reste 15km de plat pour arriver a Dien Bien Phu.
Nous prenons le temps d'acheter de l'eau et du coca avant de finir l'etape car les bidons sont vides depuis un moment et les douaniers, etant sans doute croises avec des chameaux, n'en avaient pas a nous donner!
Olivier prend la tete du peloton et nous emmene a Dien bien Phu en 3/4h, le nez dans le guidon alors que les dernieres lueurs du jour disparaissent peu a peu!


Le nez dans le guidon, pas vraiment car notre regard est attire par les rizieres bien vertes et cultivees, les femmes en habits traditionnels et les chiens beaucoup plus gros (car surement mieux nourris!), plus poilus et plus hargneux! 


La concentration est malgre tout maximale car la circulation est bien plus dense (pas difficile, elle etait inexistante les 2 derniers jours au Laos), les camions nous serrent de pres en klaxonnant (on avait oublie comme c'est plaisant..!), et on y voit plus grand chose!

Arrives a Dien Bien Phu, nous galerons un peu pour trouver a nous loger, dans la nuit et avec la carte du Lonely plus que succinte, mais a 20h, douches, nous sommes prets a devorer notre premier repas au Vietnam. Ce n'est rien de dire que la nourriture tombe dans notre estomac comme dans un puit sans fond apres ces 111km, 1800m de deniv et quelques 9h de selle!

Au Vietnam, notre parcours se limitera a rejoindre Lao Cai depuis Dien Bien Phu, via Muong Cai, Pat So, Lai chau, et Sapa. Cet itineraire nous a permis de decouvrir des regions ou vivent des nombreuses minorites ethniques (des Hmong et Thais principalement) et de traverser des paysages de montagne, magnifiques.

Souriez c'est pour la photo de classe!




 
Les femmes, surtout, portent encore des habits tradionnels et ce n'est pas pour le folklore! En passant d'une vallee a l'autre, les ethnies changent et l'habit change aussi.


L'attitude des femmes fassent a l'appareil photo changent aussi, certains refusent categoriquement en nous fusillant du regard et d'autres n'hesitent pas a poser en rigolant!





La population que nous rencontrons a le meme regard curieux, intrigue et surpris que nous  envers eux et c'est marrant quand nos regards se croisent!


Le vert des rizieres nous a aussi rempli les yeux pendant les 4 jours qu'il nous a fallus pour rejoindre Sapa.
Un dicton dans le sud-est asiatique dit :
"Les vietnamiens plantent le riz, les cambobgiens le regardent pousser et les Laos l'ecoutent!" ... notre voyage nous aura permis de le verifier car nous n'avons jamais vu jusqu'ici autant d'activites dans les rizieres.
Et pour etre plus juste, ce sont les vietnamiennes qui plantent le riz! Un veritable travail de fourmis. Une fois qu'il y a des petites pousses, elles en arrachent la ou il y en a trop pour les replanter la ou il en manque, les 2 pieds dans la boue jusqu'a mi-mollet sous un soleil de plomb, protegees par leurs chapeaux pointus ... la non plus, ce n'est pas pour le folklore!









L'etape de Lai Chau a Sapa  nous a bien rappele l'ascension du Galibier cote Maurienne. Une petite mise en jambe dans un premier col (moins long que le Telegraphe) est suivie une petite descente sur un joli petit village ou nous avons fait une petite pause cafe ( on n'a pas trouve Dominique et Gerard pour la super pause petit dej'!). Le parcours se termine par la belle ascension finale de 25 km pour 1200 de deniv avec son lot de passages a 10% pour atteindre le col de Tram Tom.

A Sapa, Bruno a rejoint Lao Cai en bus ( a cause d'un brouillard a couper au couteau) puis Hanoi en train (of course!).


Le premier probleme materiel s'est pose au Vietnam : la jante de la roue arriere d'Odile s'est fissuree au niveau d'un oeillet de rayon. Heureusement la roue ne s'est que voilee ce qui nous a permis de traverser le nord vietnam et rejoindre Lao Cai sans trop de probleme .... pas tres agreable quand meme de monter avec les freins qui frottent  la jante .... avant qu'on  apercoive qu'elle etait voilee. Je sentais comme une baisse de forme!
Tous nos espoirs, pour acheter une roue neuve, se portent sur le magasin de velo Xiong Brother a Kunming (en Chine) que nous allons rejoindre en bus.

Publié dans Vietnam

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nicole(prunier) 11/05/2008 10:56

Coucou,Toute l'équipe de la SARL Prunier, vous suit dans votre merveilleuse aventure. Profitez en  bien, et a plus tard.Bisous à tous les deuxNicole

Faure Brac -Daurelle Mireille 14/04/2008 01:40

Juste pour vous dire que je suis votre périple avec beaucoup d'intérêt et d'admiration.Merci.Tous mes encouragements pour la suite...Bises.Mirelle